2/3 Troubles digestifs : l’importance du microbiote intestinal

Intestins sains

Nous l’avons vu le mois dernier, les troubles digestifs peuvent prendre des formes très variées : infections virales ou bactériennes, troubles fonctionnels, allergies, maladies auto-immunes… Aujourd’hui, je vous propose d’explorer notre microbiote intestinal, c’est-à-dire l’ensemble des micro-organismes qui peuplent notre tube digestif. Nous allons voir que l’équilibre de cet écosystème est indispensable à la bonne santé globale de notre organisme.

C’est quoi microbiote intestinal ?

On estime que nos intestins contiennent environ 10 000 milliards de micro-organismes dont les principaux représentants sont les bactéries. Mais on peut également y trouver des virus, des archées et des levures. Tous ces organismes vivent en symbiose avec leur hôte, c’est-à-dire nous. En échange d’un lieu d’habitation et de nourriture, ils nous rendent de grands services.

La science sait depuis un peu plus d’un siècle maintenant que l’intestin est peuplé de micro-organismes. Aujourd’hui, nous en savons plus sur leur rôle dans notre santé et sur les interactions entre le biotope et son hôte.

  • Effet barrière de la muqueuse intestinale : la muqueuse intestinale joue un rôle de filtre. Elle laisse passer les nutriments dont le corps a besoin tout en bloquant le passage des micro-organismes pathogènes. C’est en grande partie grâce aux bactéries de notre microbiote que l’on doit l’effet barrière de la membrane intestinale.
  • Développement et fonctionnement du système immunitaire : certaines bactéries du microbiote s’attaquent directement à des espèces pathogènes. Ainsi, elles les empêchent de coloniser notre tube digestif. Mais en plus, c’est grâce au microbiote que le système immunitaire intestinal a appris à reconnaître les espèces amies des espèces pathogènes. Il joue un grand rôle dans le fonctionnement et le développement du système immunitaire.
  • Digestion : les bactéries du microbiote nous permettent également de digérer les fibres alimentaires et participent à la synthèse de certains acides aminés et vitamines à notre place. Ils disposent d’enzymes dont nous sommes dépourvus et qui nous permettent d’assimiler certains nutriments. Ils régulent également l’absorption des acides gras, du calcium, du magnésium…

On comprend donc l’importance d’avoir un microbiote en excellente santé. Son déséquilibre peut progressivement mener à certaines maladies auto immunes ou inflammatoires comme la maladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique. Mais il favoriserait aussi le développement d’autres maladies non intestinales comme l’athérosclérose, l’hypertension, le diabète de type 2, l’obésité, la maladie de Parkinson… Et le microbiote n’a pas encore livré tous ses secrets ! Des études en cours s’intéressent à son rôle dans le développement de la maladie d’Alzeihmer ou de troubles psychiatriques (schizophrénie).

Comment améliorer son microbiote ?

Prendre soin de sa flore intestinale est relativement simple en soi, mais peut demander beaucoup d’efforts aux personnes ayant un régime alimentaire déséquilibré.

Pour que les « bonnes » bactéries règnent dans nos intestins et accomplissent leur rôle, il est nécessaire de les nourrir correctement. Elles apprécient particulièrement les prébiotiques (à ne pas confondre avec les probiotiques !) qui ne sont autres que les fibres des fruits et légumes. On peut aussi venir renforcer notre biotope intestinal en consommant des aliments contenant des probiotiques cette fois, c’est-à-dire des micro-organismes vivants (bactéries et levures principalement). Les probiotiques sont naturellement présents dans des aliments fermentés comme le yaourt ou la choucroute. Une fois ingérés, ils viennent enrichir la biodiversité de notre biotope intestinal avec de nouvelles espèces.

A lire sur le sujet : ReflOrir ou faire flOrir : c’est quoi les probiotiques et les prébiotiques ?

A contrario, d’autres habitudes entraînent un déséquilibre de la biodiversité de notre macrobiote : Une alimentation trop riche en sucre favorise le développement des bactéries pathogènes. Les traitements antibiotiques détruisent une partie des espèces composant notre écosystème intestinal. Enfin, les additifs alimentaires et les pesticides sont également fortement soupçonnés d’altérer le microbiote.

Malheureusement, parfois, ces simples recommandations ne suffisent pas à recréer l’équilibre indispensable à notre bien-être. Le mois prochain, je vous présenterai comment la réflexologie peut vous aider en contribuant à apaiser vos troubles digestifs.

Lire la suite…


aide à la rédaction Emilie Palierne

optimisation SEO Annick Martin

alimentation, système immunitaire, troubles digestifs

Prendre rendez-vous ou poser vos questions

Vous pouvez prendre rendez-vous pour une séance de soin. Je réponds également avec plaisirs à vos questions par email et par téléphone.

bio kinesis

La réflexothérapie et la kinésiologie TFH améliorent notre santé et ne remplacent pas le recours à la médecine allopathique

Adresse

Rue du Clos 5
1800 Vevey
079 306 12 80

Labels de qualité

ASCA, RME
Visana, EGK
ASRT, CSRI

Horaires

Lundi au vendredi
18h00 à 20h30
Samedi 9h00 à 13h00